CCAF – Face aux accusations de mainmise, ils vont diriger chacun leur tour

RUE BLEUE, PARIS — C’est tard dans la soirée que la nouvelle est tombée : Ara Toranian et Franck Papazian ont décidé de mettre fin à leur fonction de co-présidents du Conseil de coordination des organisations arméniennes de France (CCAF).

« Il est vrai qu’on ne peut pas toujours avoir les mêmes têtes », a ajouté Frank Papazian. « Ça allait finir par se voir un jour de toute façon. »

« Sous prétexte que personne ne nous a jamais élus, on nous accuse de voler la voix de la communauté », a expliqué Ara Toranian, par ailleurs directeur de Nouvelles d’Arménie.

Ainsi, le CCAF abandonnerait la co-présidence en place depuis 2012 pour un système « plus dynamique » consistant à « alterner entre deux présidents toutes les deux semaines. »

« Au moins ils arrêteront de me coller à deux ! »
Anne H., maire de capitale à mi-temps

Aux dernières nouvelles, l’annonce sur le site de Nouvelles d’Arménie plantait toujours.