Erdogan fait exhumer des généraux morts pour les jeter en prison

ANKARA, TURQUIE — Après avoir fait emprisonner des membres actifs de son armée par peur d’un « coup d’Etat », le président turc Erdogan a ensuite fait mettre en prison des généraux à la retraite qui l’ont critiqué la semaine dernière.

Mais Erdogan ne s’arrête pas là. Il aurait été vu ce matin en compagnie d’ouvriers dans un cimetière militaire, en train de donner des ordres pour exhumer aussi les militaires enterrés là.

« On n’est jamais trop prudent », a-t-il dit au milieu du bruit des pelleteuses. « Je dois protéger mon peuple des menaces à sa liberté. Il en va de la survie de l’Etat. Et l’Etat, c’est moi ».

Face aux inquiétudes de la presse, le président a tenu à rassurer : aucune atteinte aux libertés. « Hommes et femmes, jeunes et vieux… tous sont libres, absolument libres, de m’obéir au doigt et à l’oeil ».

Aux dernières nouvelles, l’Europe aurait salué « l’initiative et les efforts accomplis par la Turquie ».